Millepertuis / anxiété dépression

Cette plante est probablement la plus connue pour le soin naturel de la dépression dans ses formes légère à modérée, donc avant que la phase sévère ne s’installe durablement.

De la variété des vivaces, elle pousse un peu partout dans le monde, sauf dans les zones désertiques, et on référence environ 400 espèces. Dans le cas présent l’espèce qui nous intéresse plus particulièrement est l’Hypericum perforatum. Cette plante est connue depuis plus de 2 000 ans, et a toujours été utilisée pour soigner les « troubles de l’humeur ». Durant le moyen âge en France, elle était connue des médecins par la dénomination de « chasse démon », mais aussi de « plante de la St Jean » car sa floraison intervient à cette époque de l’année (fin juin). Diverses études ont mise à jour les composants chimiques du Millepertuis, comme l’hyperforine, l’hypéricine ou les flavanoïdes, et leurs interactions dans le cadre de la dépression. Notre faible niveau de connaissance actuel sur ces sujets nous permet néanmoins de dire que le mécanisme de cette plante et proche de celui visé par les antidépresseurs chimiques. Certaines études, laissent à penser que le Milleprtuis agirait en fait sur la recapture de plusieurs neurotransmetteurs : Sérotonine, Dopamine, GABA, Noradrenaline. Mais en l’état ce point ne peut totalement être confirmé.

De plus, diverses études cliniques ont été mené sur des patients, opposant en aveugle un antidépresseur chimique et le Millepertuis, il en ressort presque à chaque fois un résultat identique (amélioration) pour les deux produits. En d’autres mots, le Millepertuis fait aussi bien que certains antidépresseurs chimiques, sans les effets secondaires, sous réserve que vous soyez réceptif à ce produit ce qui n’est pas le cas de tout le monde. En Allemagne, le Millepertuis est classé parmi les médicaments et délivrable via ordonnance en pharmacie, alors qu’en France, il reste un « complément alimentaire » !

En conclusion, cette plante a prouvé son efficacité dans le soin des dépressions légères et troubles de l’anxiété modérés. Mais n’est plus d’aucun secours pour les formes sévères.

On sera prudent à ne pas associer une prise de Millepertuis de façon concomitante avec un antidépresseur, un anxiolytique de la gamme des benzodiazépines, ou encore des anticoagulants. D’une façon générale, le Millepertuis disposant de composants chimiques actifs puissants, et ses modalités de fonctionnement étant mal connues, on évitera de l’associer avec des prises de médicaments sans avis médical. Les femmes sous contraception chimique devront également être prudente et demander conseille à leur médecin.

On préférera les produits qui contiennent 0,3 % d’hypericine (composant à priori le plus actif), la posologie est encore une fois variable, mais de très nombreuses études ont été menées sur la base de 900 mg / jour (en trois prises de 300 mg, matin, midi, soir) de Millepertuis. Je vous conseille de commencer par une dose plus faible (de trop fortes doses au début peuvent provoquer céphalée et nausée). En absence de résultat probant, pensez à essayer une forme liquide (teinture, EPS). Il faut compter environ deux à trois semaines pour ressentir des effets. Si vous ne constatez aucune amélioration au bout de 3 semaines, ou un très léger mieux, vous pouvez augmenter votre posologie jusqu’à 900 mg (sous réserve que vous n’ayez aucun effet secondaire), et si au bout de 5 semaines vous constatez strictement aucun mieux, alors soit vous n’êtes pas réceptif à cette plante, soit votre produit est de mauvaise qualité. Enfin, il est conseillé d’effectuer un sevrage à la fin du traitement, c’est-à-dire de diminuer petit à petit les doses avant un arrêt total.

Le Millepertuis peut être utilisé en cure d’un ou deux mois, une ou deux fois par an, notamment pour les personnes sensibles à la lumière et donc à la saison d’hiver associée au phénomène de dépression saisonnière, l’idéal étant alors de l’associer avec une prise de Griffonia.

Pour information, il existe un seul produit référencé par le Vidal, c’est le Mildac sous forme de comprimé contenant 300 mg ou 600 mg, vendu en pharmacie sans ordonnance. Sinon, vous le trouverez facilement via divers laboratoires, vendu comme « complément alimentaire ».

3 réflexions au sujet de « Millepertuis / anxiété dépression »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s