Mesurer son état d’anxiété et de dépression pour mieux guérir…

Face à ce type de maladie se « prendre en main » est essentiel et participe à la guérison. Vous devez pour cela, apprendre, comprendre, trouver et appliquer des méthodes, mais vous devez aussi suivre votre état.

A cette fin, je vous conseille de noter jour après jour votre état, selon divers indicateurs. Cela va vous permettre de suivre de façon « technique » vos progrès, et également de noter d’éventuelles améliorations en fonction de ce que vous faites ou d’un nouveau traitement. Pour cela, vous pouvez utiliser un fichier numérique tableau (type Excel), ou noter à la main sur un cahier. Non seulement ce travail est intéressant sur un plan intellectuel, mais vous devez comprendre que votre état mental amènera une déformation de la réalité à certain moment de doute quant à une régression ou à une amélioration, et le seul moyen de lever factuellement ce doute est de comparer votre état du jour aux dernières semaines ou dernier mois. Les progrès étant en général très faibles et s’inscrivant dans la durée, lorsque nous faisons un focus sur une courte période de quelques jours, pour peu que l’on ne se sente pas bien, le découragement peut nous prendre, sauf à avoir une vision plus large donnée par nos écrits. Le principe est d’avoir un retour objectif (mesure) de notre état, et pas uniquement subjectif (sensation) qui peut varier au cours du temps.

Concrètement, vous pouvez chaque jour relever 3 indicateurs :
1/ mon niveau d’anxiété
2/ mon état général (douleur physique, énergie)
3/ mon moral

Utilisez par exemple une notation sur 10, 1 étant une faible valeur relatant un très mauvais état. De façon à conserver une cohérence entre les 3 indicateurs, la valeur sera inversée en ce qui concerne le niveau d’anxiété : 10 indiquant non pas une forte anxiété, mais l’absence d’anxiété. Ainsi, une bonne journée aura pour note un niveau d’anxiété à 8 (j’en ai eu un peu le matin mais pas dans la journée), l’état général a été très bien estimé à 9 (je n’ai eu presque aucune douleur), et le moral bon à 7 (un peu de difficulté à me motiver le matin).
Sur la base de ces notes, vous calculez une moyenne glissante sur 7 jours, et vous obtiendrez ainsi une courbe qui laissera apparaître vos cycles et la tendance. Il vous sera dès lors plus facile d’anticiper une nouvelle période qui s’annonce en adaptant alors votre rythme de vie.

Voilà donc un moyen de se prendre en main, de suivre avec attention son état de santé et de prendre du recul sur la réalité des faits.

Attention, certains médecins estiment que le fait de se focaliser ainsi chaque jour sur sa maladie peut avoir un effet négatif, le fait de ne penser qu’à ça, et parfois aussi le fait d’autoréaliser un symptôme. Cependant, pour d’autres médecins cette façon de gérer est une bonne chose, impliquant le patient et pouvant l’aider. 

En conclusion, je pense qu’il appartient à chacun de voir, de sentir, comment il doit se gérer, si vous sentez que le fait de relever chaque jour votre état vous stress, alors mieux vaut arrêter, mais dans le cas contraire, après plusieurs semaines vous obtiendrez une vision intéressante de ce qui vous arrive et un outil supplémentaire pour vous aider dans le long chemin de la guérison.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s