Cohérence Cardiaque : combattre l’anxiété par la respiration.

Il existe un lien direct, physiologique, entre notre cerveau et notre cœur. Ainsi, lorsque le cerveau se met en panique (anxiété), ordre est donné à notre cœur d’accélérer. Mais, il s’avère que cela fonctionne dans les deux sens. Dès lors, si le cœur accélère, cela envoie un signal au cerveau lui indiquant qu’il y a un danger potentiel et ce dernier peut réagir en entrant dans un état de panique. Fort de ce constat, il semble logique de déduire que le fait d’agir sur le cœur devrait agir sur le cerveau.

Pour mieux comprendre le principe, il faut introduire la notion de variabilité cardiaque. Pour schématiser, si vous mesurez votre fréquence cardiaque durant un laps de temps (variation des battements de votre cœur), vous obtenez un graphique du type sinusoïdal, autrement dit une succession de « montagnes » représentant les battements de votre cœur au moment de la contraction et au moment du relâchement. Or, si nous regardons attentivement la courbe obtenue, comme celle d’un électrocardiogramme, on se rend compte que la courbe en question n’est pas lisse, elle comprend de nombreuses petites variations, de plus l’écart entre deux variations n’est pas stable, et varie d’un battement à un autre, c’est ce que l’on appelle la variabilité cardiaque (qui est techniquement parlant la variation entre deux battements cardiaque). Cela implique que votre cœur ne bat pas comme un métronome, de façon parfaite, ce qui est normal.

Mais, via des exercices de respirations, il est possible en 5 minutes de ramener cette courbe a un état plus parfait, plus « lisse » et plus stable. Le cœur rentre alors dans une phase dite de résonance cardiaque, ce qui s’avère avoir des vertus calmantes.

Cet exercice de respiration, c’est la cohérence cardiaque !

Comment fait-on ? C’est très simple. Pour l’humain, cette résonance cardiaque est obtenue pour une fréquence de respiration de 0.10 Hz, soit, 6 respirations (inspiration et expiration) par minute. Concrètement, à l’aide d’un chronomètre ou d’une application de smartphone dédiée, une fois au calme, je vais respirer de la façon suivante : 5 seconde d’inspiration, puis 5 secondes d’expiration, lente et profonde, et cela durant 5 minutes. Le tout 3 fois par jour. On peut se baser sur le principe du 3-6-5 : 3 séances par jour, de 5 minutes, sur la base de 6 respirations minutes. Les études démontrent qu’en général les bienfaits d’une séance durent environ 4 heures, d’où le fait d’en répartir trois dans la journée. Cet exercice permet également au corps d’abaisser son taux de Cortisol, taux qui est le plus élevé le matin, impliquant que la séance matinale est la plus importante.

Cette pratique a été introduite en France par le Dr Schreiber, et est actuellement répandue dans divers centres de soin, et pas seulement pour lutter contre les seuls troubles de l’anxiété.

3 réflexions au sujet de « Cohérence Cardiaque : combattre l’anxiété par la respiration. »

    1. Bonjour Angelilie, merci pour votre commentaire. J’espère pouvoir vous apporter quelques réponses aux problèmes d’anxiété.
      J’ai eu l’occasion de visiter votre blog, y a t il des photos dont vous êtes à l’origine ?
      Bonne journée.

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s