Dis moi ce que tu manges ! L’anxiété dans notre assiette ?

« Que ton aliment soit ta seule médecine ! », cette phrase, prononcée il y a très longtemps par le père de la médecine, Hippocrate, reste toujours d’actualité. Les découvertes médicales récentes, mettent clairement en exergue une relation entre notre façon de nous nourrir et notre état de santé.

Aussi bien concernant les apports que cela représente (minéraux, vitamines, acides aminés, etc.), la qualité de ce que nous ingurgitons (pesticides, traitements, perturbateur endocrinien, …), l’équilibre que nous adoptons (fruits, légumes, viandes, sels, sucres, …) et enfin, l’influence de l’ensemble sur notre microbiote (colonies de bactéries présentent dans notre intestin et côlon). Concernant ce dernier point, je vous renvoie vers l’article sur les probiotiques.


Les Troubles de l’Anxiété, et/ou la Dépression, ne dérogent pas à la règle. Une partie de la solution se trouve dans l’assiette. Retenez qu’entre 70% et 80% de la sérotonine sont fabriqués dans notre intestin…


Certains aliments favorisent la sécrétion des neurotransmetteurs, d’hormones, la régulation des humeurs, et d’une façon générale l’équilibre chimique de notre corps. Les règles de bases sont de prendre 3 repas par jours, plus éventuellement une légère collation à 11H et à 16H si besoin, de favoriser les apports protéiniques le matin et le midi mais pas le soir, d’avoir un repas plus léger le soir, d’équilibrer au mieux ses repas, de connaître et d’utiliser les aliments qui peuvent avoir une action sur notre pathologie, d’éviter les plats industriels, et enfin de se faire plaisir !

Alors, je sais que dans les phases de forte anxiété, ou de dépression, on a pas faim ☹ Et bien, durant ces jours gris, on fait comme on peut, tant pis !! Dans la mesure du possible, je vous conseille de vous acheter des jus de fruits et de légumes pour avoir à minima des apports calorifiques (les liquides sont plus faciles à ingurgiter), ou mieux de réaliser vous même ces jus, et d’utiliser des compléments alimentaires (Magnésium, vitamines B, C, …). Mais, les jours où vous vous sentez mieux, appliquez vous à faire de vrais repas équilibrés et à favoriser les aliments qui ont une action sur l’anxiété et la dépression.

Voici à titre d’exemple quelques aliments à favoriser et à inclure très régulièrement dans vos repas : Poulet (riche en tryptophane nécessaire à la sérotonine), Céréales complètes (vitamine B, acides aminés), Banane (magnésium, tryptophane, potassium), Foie de veau (tryptophane), Poissons gras comme la sardine (Omega 3), Herbes aromatiques (antioxydants), Utilisez du Miel pour sucrer au lieu de sucre blanc, Avocat (anti inflammatoire, oméga 9), Amandes (Oméga 3, Mg), Parmesan Gruyère (tryptophane), Légumes verts à feuilles. Vous trouverez facilement diverses listes sur des sites spécialisés. Concrètement, vous pouvez vous organiser un programme de repas sur la semaine, en incluant à chaque fois (entrée, plat, dessert) au moins 1 des ingrédients cibles, et si jamais vous êtes un fan de cuisine, alors, pas de problème, concoctez-vous des repas en prenant en compte un maximum de ces ingrédients.

Tout cela ne doit pas vous empêcher, bien au contraire, de prévoir de temps en temps, ou régulièrement 😊, un bon restaurant sans penser au contenu de l’assiette mais uniquement au plaisir de manger et d’être avec une personne chère durant ce moment !

Bon appétit et bonne journée à tous,

3 réflexions au sujet de « Dis moi ce que tu manges ! L’anxiété dans notre assiette ? »

  1. Merci beaucoup pour cet article bien écrit et intéressant Pierre. Je viens de comprendre pleins de choses importantes et je note quelques unes de tes astuces ! Personnellement je suis dans une phase de faim et parfois je me retrouve sans avoir faim du tout 😉 Ce midi par exemple, je vais simplement me faire des tartines de faux gras parce que je ne ressent pas un énorme besoin de manger – gros petit déjeuner. Si jamais je me ferais une collation pour le goûter ☺️
    Belle journée !

    J'aime

    1. Bonjour Maëva,

      j’ai lu sur ton blogue que tu n’étais pas très en forme aujourd’hui, accroche toi, c’est un mauvais cycle de quelques jours, avant un retour au calme…

      Concernant mon article, je te remercie pour ton retour. Et oui, notre appétit oscille en fonction de notre état, tout est lié. Cependant, comme tu l’as compris il est essentiel d’apporter à minima de l’énergie et les éléments chimiques nécessaires au fonctionnement du corps, sans quoi la situation s’empire car non seulement notre métabolisme est dans une phase difficile mais en plus il risque de ne pas trouver de quoi se « retaper » un peu ! Donc, quand la faim n’est pas là : 1/ manger dès qu’on en a un peu envie quelque soit l’heure 2/ boire des jus de fruits et de légumes, et des infusion, c’est en général plus facile 3/ prendre des compléments alimentaires pour au moins les vitamines C et B et le magnésium.

      Bon courage, chaque nuage noir a sa frange d’or !

      Aimé par 1 personne

      1. Bonjour Pierre,
        En effet ça ne va pas fort depuis une semaine. Problèmes de santé mentale et physique. Je dois donc reprendre des cachets pour dormir alors que je devais arrêter. Cependant heureusement je suis bien entourée 🙏🏻

        Merci pour cette complémentarité. Je vois que je fais quelques bons gestes déjà et ça me fait plaisir !
        Très belle journée ☺️

        J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s