Le Stress quotidien : comprendre et agir avant qu’il ne soit trop tard !

Le stress, tout le monde en parle, tout le monde le subit et tout le monde le gère plus ou moins bien. Mais, cette mise sous pression du corps et de l’esprit est souvent mal comprise, et parfois difficilement détectable. C’est regrettable, car le stress est à l’origine de nombreuses pathologies ponctuelles ou chroniques : mal de dos, migraine, dépression, troubles anxieux, burnout, fatigue chronique, … Et certaines études évoquent même des AVC et cancers. Enfin, l’épigénétique nous apprend que l’exposition au stress modifie notre ADN, avec les conséquences que nous pouvons imaginer.

Ce stress, nous pouvons le rencontrer partout : au travail avec un chef compliqué, avec une charge trop importante, avec des échéances à respecter, en subissant un harcèlement. A la maison, avec des enfants difficiles, une maladie à gérer, des parents en fin de vie, un rythme intensif, un couple en séparation, etc. Il fait partie de notre vie.

La difficulté intervient lorsqu’il est soit trop fréquent, soit trop fort, souvent les deux. Une personne qui se trouve mal à son travail, autrement dit 8 heures par jour, subira une tension permanente, qui se diffusera tel un poison, et débouchera inévitablement vers un arrêt de travail voire une démission. Le corps ne peut pas encaisser indéfiniment un état de stress sans dire « stop » à un moment donné.

Il peut être dès lors pertinent, avant d’arriver au point de rupture, d’identifier nos sources de stress et de les traiter. Ainsi, le CESH (Centre d’Etude sur le Stress Humain), identifie 4 caractéristiques d’une situation qui conduisent à une production élevée d’hormones du stress (principalement adrénaline et cortisol). Ces caractéristiques sont les suivantes :

1/ Avoir un contrôle faible, ou pas de contrôle du tout, de la situation.

2/ Etre face à une situation imprévisible.

3/ La situation est nouvelle.

4/ La situation menace votre Ego.

Une seule de ces caractéristiques peut suffire à induire une réponse de stress. Réfléchissez bien à cela quand vous vous trouvez face à une situation qui vous indispose.

Souvent, pour lutter contre le stress il nous est proposé de nous relaxer, sauf que l’inverse du stress n’est pas la relaxation ! Se relaxer, méditer, peuvent être de bonnes choses et permettre de s’apaiser, mais en aucun cas cela ne fait disparaître la source de stress !

Comprenez que si vous subissez un harcèlement au bureau, ce n’est pas des séances de massage le soir qui vont améliorer les choses… En fait, face à une source de stress, vous devez élaborer une réponse sous forme de plan. 2 grands axes se distinguent, que l’on peut décliner en plusieurs plans à chaque fois : il faut soit annuler la source de stress (éviter, changement, …), soit la traiter en s’y confrontant (discuter, provoquer une réunion, comprendre, …). Et les 4 caractéristiques évoquées précédemment doivent nous permettre de mieux identifier la source de stress pour la traiter, pour cela on va « déconstruire » la situation en voyant quelle caractéristique pose problème, puis apporter des réponses potentielles.

Ainsi, si je reprends l’exemple du harcèlement, les caractéristiques qui qualifient mon problème sont le non-contrôle (je ne maîtrise pas cette situation), l’imprévisibilité (je ne sais jamais à l’avance ce que la personne va me faire), et enfin cela menace mon Ego car je vis mal cette situation qui me dévalorise. Je dois donc trouver des solutions pour reprendre le contrôle, m’assurer que cela ne se reproduira pas et enfin retrouver ma fierté. Les solutions imaginées peuvent être les suivantes :

A/ comment annuler la source ? Plan a : je démissionne, Plan b : je me fais arrêter plusieurs semaines / mois, Plan c : je demande une mutation, Plan d : les faits sont graves je dépose plainte en espérant que cela débouchera sur le licenciement de la personne concernée.

B/ comment faire face ? Plan e : je vais voir la personne et je lui fais part de mon mécontentement et menace de déposer plainte. Plan f : je vais voir le supérieur de mon harceleur et demande à ce qu’une action soit engagée. Plan g : je demande à 3 copains costauds de lui faire peur pour qu’il arrête ! Etc.

L’idée est de prendre les choses en main et de ne pas laisser le stress prendre le dessus et me pourrir plusieurs mois. Vous avez compris le principe.

Voilà donc, en quelques mots, un moyen de comprendre et de traiter les sources de stress. C’est toujours quelque chose de compliquer à gérer, et si nécessaire n’hésitez pas à vous faire aider.

Enfin, quand la source de stress n’a pas été traitée à temps, cela amènera certainement à un problème physiologique, et quand il y a de multiples sources ou quand le stress est très fort, alors, les dégâts sont conséquents, comme la dépression, les troubles de l’anxiété voire un AVC. Dans ce cas, le plan s’imposera de lui même, vous serez obligé de vous éloigner de la source de stress et de vous reposer le temps de vous reconstruire. Mais, la prochaine fois, il y a fort à parier que vous saurez mieux réagir, vous êtes passé par un chemin que beaucoup d’humains empruntent ou vont emprunter un jour. Se souvenir et apprendre sont aussi des vertus !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s