Que les dépressifs et les anxieux lèvent le doigt !

Les troubles de l’anxiété et la dépression sont des maladies dont on a souvent du mal à parler, de peur du jugement de l’autre, de la société en général. En effet, une personne qui n’a jamais connu les affres d’une journée de dépression, ou la terrible séquence d’une attaque de panique pourra que très difficilement avoir une approche du phénomène. Au pire, votre interlocuteur vous renverra le célèbre : « c’est dans la tête, bouge-toi ! » …

Or, on parle bien ici de maladie, de dérèglements chimiques. Une maladie chronique qui nécessite, des arrêts, des médicaments, un suivi, des protocoles de soin, de l’attention.


En fait, nombreuses sont les personnes autour de nous, connues ou inconnues, qui souffrent, ou souffriront durant leur vie, de ce type de maladie ou de ses dérivés comme l’insomnie chronique sévère, ou encore l’anorexie. Et, disons-le clairement, ces maladies ne sont pas honteuses, il faut les prendre pour ce qu’elles sont : un dérèglement.

Regardons donc quelques personnalités connues pour avoir souffert de dépression et d’anxiété.


Le Roi Louis XV, surnommé le « bien-aimé », qui fut un bon souverain proche des gens et très attentif à sa famille, souffrit une partie de sa vie de dépression. On parlait alors « d’état de grande mélancolie ». Malgré cela, Louis XV était connu pour travailler beaucoup, présent dans son bureau souvent dès 5 heures du matin. Mais, dû à cette maladie du corps et de l’esprit, il était souvent obligé de se retirer des réunions, non sans s’être assuré que les principaux sujets avaient été traités. Enfin, il trouva du réconfort principalement auprès des femmes, il eut beaucoup de maîtresses, trop sans doute, ce qui lui fut reproché. Mais, voilà, sa dépression l’amenait à avoir besoin de contact humain, d’une oreille attentive, et par certain coté, maternelle, ce qu’il ne trouvait pas à la Cour, où en qualité de souverain nul ne s’intéressait à sa personne, mais bien à sa charge.


Winwton Churchill, qui eut à combattre bien des maux de notre XXème siècle (il fit les 2 guerres), était un grand dépressif. Lui, se soignait avec le travail, il pouvait travailler des journées entières sans s’arrêter, et l’alcool ! Sans lui, la Seconde Guerre mondiale aurait pu être perdue.


J. K. Rowling, célèbre auteur d’Harry Potter, écrivain à succès maintenant multimillionnaires ! Mais, il y a 20 ans, elle était au fond du trou, mère célibataire, sans emploi et sans famille. Elle sombre dans une dépression très sévère et pense au suicide. Elle dira dans une interview : « La chose qui m’a aidé à demander de l’aide est probablement ma fille. Elle était quelque chose qui me maintenait sur terre […] Je pensais que ce n’était pas juste qu’elle grandisse avec moi dans cet état ». Elle mettra quelques années à s’en sortir, avant l’explosion des ventes du premier tome de son célèbre livre. Son premier contrat d’édition lui rapporta 1 700 € en 1997, en 2018 elle a gagné presque 100 millions d’Euros !

Citons également de célèbres artistes comme Guy de Maupassant, Paul Gauguin, Henri Matisse, Charles Dickens, Charles Baudelaire, Vincent van Gogh, tous ont souffert de dépression sévère et de crise d’angoisse. Cela participait sans aucun doute à leur génie, mais à quel prix…


Enfin, bien qu’il en existe des milliers, citons dans une autre catégorie : Edwin Aldrin. Le célèbre astronaute américain surnommé « Buzz », premier homme sur la Lune en 1969, lors de la mission Apollo 11, avec Amstrong, et qui malheureusement sombra en 1972 dans une grande dépression. Probablement le contre coup de toutes ses aventures et du très grand stress qu’il a dû encaisser durant des années. Cela l’amènera vers 2 divorces, et à sombrer dans l’alcool. Mais, au début des années 80, Buzz réussit à s’en sortir. Il reprend en main son destin et crée une société spécialisée dans la conception de moteur de fusée. Il est également aujourd’hui ambassadeur pour la Nasa concernant les programmes vers Mars. On notera qu’Aldrin, fervent chrétien, emporta sur la Lune une ostie consacrée afin de pouvoir communier. Cette information resta secrète longtemps, et il déclara que c’est sa foi qui lui a permis de sortir de la maladie.


Voilà donc quelques grandes personnalités, qui ont fait l’histoire, et qui ont eu à gérer ces terribles maladies que sont la dépression et/ou les troubles de l’anxiété. La majeure partie s’en est sorti à un moment, et d’autres ont dû vivre avec. Pour certains, comme Louis XV, Churchill ou Aldrin, c’est à n’en pas douter la résultante de leurs écrasantes responsabilités, pour d’autre cela est dû à une grande difficulté passagère, enfin pour d’autre la génétique est très certainement en cause.

Il n’y a donc aucune honte a être atteint de ces pathologies, cela arrive à des gens très bien !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s