Cortisol : un bio-marqueur important !

Ces dernières années, plusieurs laboratoires se sont particulièrement intéressés au cortisol, cette hormone produite par nos glandes surrénales, de façon normale et cyclique au cours de notre journée, et de façon importante lors d’épisode stressant.

Or, il s’avère que les études ont prouvé que le cortisol atteignait le cerveau, passant la barrière hémato-encéphalique, et ce en 8 minutes environ, ce qui est très rapide… Là il affecte l’hippocampe centre de l’apprentissage. A trop haute dose, cette hormone a un effet négatif sur l’hippocampe. Résultat, la personne a des difficultés à gérer un évènement imprévu, nouveau, elle entre en panique rapidement sans raison valable, elle est anormalement anxieuse !

Ces découvertes amènent les chercheurs à identifier le cortisol comme bio-marqueur d’un état de trouble de l’anxiété et de dépression. En effet, toutes les personnes atteintes ont un taux de cortisol trop élevé. Il peut être intéressant de demander à votre médecin de vous prescrire régulièrement une mesure de cortisol (prélèvement sanguin le matin), de façon à obtenir un marqueur fiable de votre état.

Cela étant dit, la question que tout le monde se pose est donc : comment diminuer ma sécrétion de cortisol ? 🙂

Il existe plusieurs réponses.

Allopathique : des médicaments permettent de réguler la production de cette hormone, mais ils sont normalement dédiés au traitement de maladies spécifiques, comme le syndrome de Cushing, et donc pas adaptés à notre cas. A ma connaissance, il n’existe actuellement sur le marché aucune molécule qui permettrait une régulation dans un cas de TAG / dépression.

Alternatives : les meilleurs moyens restent la méditation et le sport. Ces deux pratiques, et cela a été mesuré, diminuent notre taux de cortisol. J’ajouterai la cohérence cardiaque (exercice de respiration).

Thérapie brève : la TCC (thérapie cognitive comportementale) permet de modifier ses schémas neuronaux, et ainsi de réagir différemment face à un événement nouveau. Cette prise de conscience évite les pics d’adrénaline et de cortisol.

Phytothérapie : plusieurs plantes ont un effet positif pour réguler nos glandes surrénales et la production de cortisol. Comme le Rhodiola, Bacopa, Basilic sacré, Ginkgo biloba, … Y associer de la vitamine C et du Magnésium.

A travers ces moyens, vous pouvez diminuer votre production de cortisol et améliorer ainsi votre quotidien. Néanmoins il ne faut pas s’attendre à des miracles, cela va se jouer dans le temps, mais dans tous les cas il est important de prendre en compte ce paramètre sur lequel vous pouvez AGIR.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s